Historique

La création de la Mission Locale du Chinonais s'inscrit dans le contexte du début des années 80, caractérisé par la montée du chômage.

Les conclusions du rapport Bertrand Schwartz sont matérialisées par l'ordonnance du 26 mars 1982 qui stipule que :

La qualification professionnelle et l'insertion sociale des jeunes gens et jeunes filles de seize à dix-huit ans constituent une obligation nationale. L'État, les collectivités locales, les établissements publics, les établissements d'enseignement, les associations, les organisations professionnelles, syndicales et familiales ainsi que les entreprises y concourent. Les Missions Locales ont pour objet d'aider les jeunes à résoudre l'ensemble des problèmes que pose leur insertion sociale et professionnelle.

Outre la mise en œuvre des mesures en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes, les textes prévoient également un droit à l’accompagnement pour les jeunes de 16 à 25 ans révolus. Ce droit est mis en œuvre par les missions locales, notamment sous la forme du contrat d’insertion dans la vie sociale : le CIVIS.

Localement la création de la Mission Locale du Chinonais va bénéficier du concours de Bertrand Schwartz et de la volonté tenace d'un élu local : Yves Dauge. Autour de lui, une équipe de très grande qualité se met en place et va faire du territoire et de l'insertion sociale, les piliers de sa politique.

Le soutien des élus des communes et des collectivités — comme la Région Centre — est déterminant puisque les subventions d’État restent longtemps en parité avec celles émanant du territoire.

Au fil du temps, ces axes ne vont pas se démentir et la Mission Locale du Chinonais n'hésitera pas à proposer des actions originales pour mieux travailler avec les acteurs de proximité, dans ce territoire rural, irrigué par un tissu associatif très dense, qu’elle a largement inspiré. Citons ainsi, des structures comme le FLES et Lire & Dire dont la Mission Locale fut la rampe de lancement. 

Elle s'attachera aussi à approfondir sa connaissance du territoire et développera des initiatives ciblées, fondées sur cette osmose forte avec son environnement. La longévité et la technicité de l'animateur de l'équipe de salariés y contribueront largement.
Progressivement, la gravité de la crise, l’apparition de nouveaux acteurs ou leur poids déterminant (Maison de l’Emploi, Pôle Emploi) vont contribuer à changer la donne. Les exigences de résultats liées aux dispositifs portés par les services de l'État et de la Région, en matière de formation et d'insertion des jeunes, le poids prépondérant pris par ces instances dans le financement face aux  collectivités,  le « formatage » de la structure à travers la Convention collective mise en application, vont faire évoluer l'approche managériale et les attendus vis-à-vis de l’association.

La Mission Locale se transforme ainsi progressivement en un opérateur public où les innovations et la recherche des premières années ont largement laissé la place à des dispositifs de plus en plus complexes et s’inscrivant dans des contraintes d’évaluation d’objectifs et de résultats.

Aujourd'hui, tout en restant fidèle à la philosophie d'origine, la Mission Locale du Chinonais se doit de concilier objectifs quantitatifs, écoute du territoire et qualité de l'accompagnement des quelque mille jeunes qui franchissent tous les ans, la porte de la Mission Locale. C’est le défi que l’équipe de la Mission Locale et ses partenaires ont devant eux.

Nous Contacter

Téléphone :
02 47 93 30 40

Addresse :
2, Place Tenkodogo
37500 Chinon

E-mail :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Outils